3 questions à Florence Massena – volontaire à Beyrouth, Liban

Quelles sont les missions qui te sont confiées dans le cadre de ton SVE?

Au sein de l'Agenda culturel, je suis en charge de la mise en ligne, de la rédaction et de la correction d'articles culturels pour un magazine francophone libanais à la fois en ligne et sur le papier. Cela implique de la recherche de sujets en accord avec mes deux rédacteurs en chef, des interviews et des passages sur le terrain.

Pourquoi as-tu choisi de réaliser un Service Volontaire Européen?

J'étais déjà au Liban depuis quelques mois quand le rédacteur en chef de l'Agenda Culturel m'a proposé d'approfondir mon expérience en tant que pigiste en travaillant un an dans sa structure en tant que volontaire, expérience qui m'a semblé convenir pour connaître mon terrain plus en profondeur et développer de nouvelles capacités, au vu de la diversité des sujets et des personnes rencontrées.     

Que t’apporte cette expérience ?

Cette expérience m'apporte de la rigueur, et beaucoup de connaissances sur le pays et ses acteurs culturels, ce qui est très intéressant à percevoir dans un pays victime de conflits successifs. De plus, j'apprends à travailler en équipe, ce qui est une nouveauté enrichissante dans mon domaine d'activité, le journalisme.