Carole : c'est la découverte et le partage

Arrivée en Bulgarie c'est d'abord l'étonnement... banlieue de Sofia, des immeubles abandonnés, des quartiers pauvres... et une grande maison déjà pleines de nouveaux volontaires!

Mon SVE à Sofia, c'est la découverte et le partage. Dans la vie quotidienne, et professionnelle.

Le partage de sa culture et de celle des autres (les rencontres entre volontaires, les sorties dans Sofia).

C'est Fire Foundation et le travail qui n'est jamais le même et qui ne s'arrête pas. C'est l'atelier de couture, l'atelier de "pois"; c'est la réalisation de costumes, la réalisation de décors... la promotion du théâtre ! C'est la découverte d'arts nouveaux (théâtres, mimes) et le partage de cet art avec les passants de la ville. C'est la magie de Serdiricon dans les ruines de la capitale, la magie des regards des enfants lors des représentations dans les crèches...

C'est quelques voyages dans, et à l'extérieur de la Bulgarie. Beaucoup d'images, des souvenirs inaltérables, de relations nouvelles nouées et bien serrée, enrichies mutuellement par nos différences.

C'est l'envie d'y rester même si tout n'y est pas parfait, parce que c'est une expérience et une vie qu'on sait ne pas pouvoir retrouver ailleurs.  Il n'y a pas plus à en dire.

Souvent le matin le ciel est gris et il fait froid, la rue est vide et hop! une calèche passe devant la maison, un troupeau de brebis broute derrière le parc pour enfants d'en face :) ... Il fait froid mais on allume les "props" et nous voila dansant au milieu des flammes, vêtus d'un costume de style antique:).

12 Heures de bus, je parcours 500km, et c'est Istanbul et ses senteurs et couleurs; 5heures de bus et je suis à 90 km de Sofia, a Rila monastère,isolée, au milieu de ces montagnes, de ce pays... Paradoxe d'une Bulgarie qui marche à son rythme et  à sa façon qui danse.