Coline (FR) : au Centre des Arts de la Bibliotheca Alexandrina en Egypte

J’ai effectué mon Service Volontaire Européen au Centre des Arts de la Bibliotheca Alexandrina en Egypte. L’instabilité politique des derniers mois a notablement influencé le fonctionnement du Centre des Arts. Les deux premiers mois de mon SVE les activités étaient suspendues, j’ai alors effectué des traductions de documents Français-Anglais pour le département des expositions permanentes. Une fois la situation politique plus ou moins stable j’ai pu participer à la mise en place de projets concernant l’organisation des événements du département des expositions temporaires.

J’ai pu participer à la mise en place d’une exposition de l’appel à participation des artistes jusqu’à l’ouverture de l’exposition au public. Etant diplômée en Economie j’ai pu mener un projet d’évaluation des expositions auprès des visiteurs, de la confection du questionnaire jusqu’au traitement des données. Mes deux derniers mois au Centre des Arts ont été ainsi dédié à la rédaction de l’analyse avec la réalisation d’un bilan concernant des axes d’améliorations à mettre en place afin d’améliorer la qualité des expositions. Le questionnaire a également permis de connaître les particularités du public des expositions afin de mieux répondre à leurs attentes…

D’une manière générale tout le long de mon volontariat j’ai pu compter sur les magnifiques rencontres que j’ai faits, collègues de travail, ami(e)s expatriés(e)s et/ou Egyptiens.

Dès les premiers jours au Centre des Arts j’ai trouvé un support indispensable auprès de ma responsable, elle a su m’apporter une aide précieuse et des conseils avisés sur le pays, la ville et le Centre des Arts.

Grace à son accompagnement j’ai pu m’intégrer au sein du Centre des Arts et d’une manière générale trouver des réponses aux milliers de questions que je me posais concernant l’organisation générale de la Bibliotheca.

Je souhaitais avoir une expérience à l’étranger pour deux raisons principales, un développement personnel et professionnel. Je suis entièrement satisfaite de mon séjour en Egypte, sur le plan personnel j’ai pu m’ouvrir à une autre culture, m’épanouir au sein d’un nouvel environnement… je me sens grandie avec une certaine confiance en moi. Cette confiance en moi à su également se développer en raison du développement professionnel que j’ai pu avoir pendant mon séjour. J’ai pu mener des projets de manière autonome, j’ai eu la possibilité d’amméliorer mon Anglais et de me familiariser avec l’Arabe, j’espère pouvoir le voloriser dans le futur !

Partir à l’étranger était un projet très important pour moi, le SVE m’a permis de le réaliser, un des meilleurs choix que j’ai pu faire qui je pense aura des effets tout au long de ma vie et ce malgré les difficultés que j’ai pu rencontrer.

Il est vrai qu’il y a eu des moments difficiles notamment au début du volontariat, l’intégration au sein de l’organisation d’accueil est un moment que je juge crucial dans le SVE et qu’il ne faut pas sous estimer. Cela donne le « ton » pour la durée du volontariat, au plus l’intégration et le suivi des tâches du volontaire sont favorisés au plus le dit volontaire sera efficace et utile pour l’organisation.

Le fait de travailler en Anglais m’a permis d’être de suite opérationnelle mais cela implique que mon Arabe reste assez sommaire. Ma progression a été assez lente, j’espère pouvoir continuer cet apprentissage pour être en capacité de le valoriser. Je pense que cette expérience est déterminante pour mon avenir professionnel. Je suis assez confiante pour la suite… J’ai beaucoup appris, mes compétences ont pu sensiblement évoluer. J’ai été assez indépendante et autonome dans mes tâches ce qui m’a permis de mener des projets qui correspondaient à ma formation et ainsi valoriser mon CV. J’ai parfois souffert de cette trop forte autonomie dans mon volontariat mais cela m’a permis de développer des capacités d’adaptabilité, de gestion des délais… Mon apprentissage a été aussi celui d’une autre culture, je me sens très enrichie sur le plan personnel ; ma curiosité est attisée, je n’ai qu’une hâte partir à la rencontre d’un nouveau pays et d’une nouvelle culture. La connaissance et l’ouverture d’esprit que permet la vie à l’étranger m’a apporté une nouvelle vision de notre aire mondialisée et des rapports humains. Ma vie quotidienne avec mes collègues de travail et mes amis m’a énormément apportée, j’espère ne pas oublier toutes les qualités de cette culture et les faire miennes !