Emilie (FR) : Mais qu'est-ce que je fais là ?!, prélude

Les premiers articles de ce blog vont être un condensé de ce premier mois passé sur le sol égyptien. D'après les notes que j'ai écrites ici et là... En espérant qu'il n'y ait pas trop d'informations d'un seul coup...

Arrivée depuis presqu'un mois à Alexandrie, je découvre jour après jour cette ville qui va me voir évoluer pendant 9 mois. Le temps pour moi de me nourrir d’une autre culture, de la confronter avec la mienne, de partager des idées, de questionner, de me questionner… Partir à la recherche de l’autre pour mieux se comprendre soi-même. Toujours cette action altruiste pour dégager le meilleur de soi.

J’ai conscience d’avoir de la chance de vivre cette surprenante expérience. Cela s’est présenté tellement rapidement. Comme si le moment était venu pour moi de me poser enfin les vraies questions pour mon avenir. Fini le temps des hésitations, du manque de confiance en soi, de la peur de l’engagement, des doutes… « Yalla ! », ai-je envie de clamer, avec un grand sourire et les yeux qui brillent !

Car ce projet est plutôt bien tombé, finalement. Après un temps de flottement à rechercher le métier idéal, le domaine qui me fait vibrer, le pays ou la langue que j’ai envie de goûter… « Tiens, je te propose de partir t’engager dans des projets de coopération culturelle, dans un pays de la Méditerranée, pour une durée appréciable. Tu pourras améliorer ton anglais, apprendre l’arabe, rencontrer des personnes aux regards divers sur le monde qui nous entoure… » Tiens donc, ne serait-ce pas ce genre d’occasion à ne pas rater ?!

Et tiens donc, c’est que ça résonne dans ma tête… et dans mon cœur aussi… Mais, c’est que j’ai le sentiment que je m’approche d’un domaine qui me plaît bien !

Et moi qui pensais que je ne rentrais plus dans les critères du Service Volontaire Européen (SVE pour les intimes ou EVS pour les internationaux). Ce programme européen favorise la mobilité internationale pour des jeunes de 18 à 30 ans qui, dans un premier temps n’auraient pas eu l’opportunité de partir à l’étranger. Mais, c’est aussi ouvert pour des jeunes motivés, porteurs de valeurs citoyennes qui désirent s’investir dans des projets d’échanges et de partage. « Jeunesse en Action » est le nom du Programme Européen qui permet de mettre en réseau ces jeunes venus de toute l’Europe et plus encore, avec l’ouverture sur des pays partenaires, tels que les pays de la Méditerranée...

pour plus d'infos: http://www.injep.fr/-Service-Volontaire-Europeen-18-25-.html

Ainsi que l'association marseillaise qui m'envoie ici: http://www.adcei.org/

Comme quoi, c’est possible !