Gintare (LT) : une expérience dans le monde des marionnettes

Mon SVE n’est pas ma première expérience à l’étranger mais probablement la plus attendue.  L’idée de faire un volontariat germait dans ma tête depuis longtemps mais c’est seulement cette année qu’elle a eu de la chance de se réaliser.
 
Et voilà un beau jour j’ouvre la porte de l’atelier de théâtre de marionnettes de la compagnie « Arketal ». Le soleil par les grandes fenêtres illumine une salle  pleine de boîtes colorées et de différentes tailles qui contiennent  du tissu vert, du tissu rouge, du tissu bleu, du cuir, de la soie, des vis, des clous, des machines à scier, à couper…et plein d’autres choses que je ne connaissais même pas et que j’ai découvert à fur et mesure. Donc c’est là où naissent les marionnettes…  Ma curiosité est devenue plus grande qu’avant de partir !
 
C’est dans l’ancienne usine de chaussures dans le sud de la France que la compagnie « Arketal » s’est installée il y a 25 ans. Toute l’équipe est très enthousiaste et passionnée par l’art de la marionnette. Pleine de projets, pleine d’idées, pleine de créativité !
 
Je me suis tout de suite plongée dans ce monde. Mon séjour dans la compagnie a commencé par un stage de construction des marionnettes à table. C’était très intéressant pour moi de voir naître un bonhomme à partir de matériel que j’ai essayé de « modeler » avec des outils jamais utilisés dans ma vie ! Plus tard j’ai participé au stage du théâtre de papier. Là j’ai crée un mini spectacle à partir d’une chanson. C’était le travail également sur la dramaturgie, la scénographie, la construction, la manipulation … et le trac avant la présentation devant public. Tout cela pour moi est un défi personnel et une expérience très enrichissante.  Et les belles découvertes ne se terminaient pas tout au long de mon séjour.
 
Le SVE c’est aussi les relations humaines. Les nouvelles rencontres, les expériences différentes, les cultures différentes, les attentes différentes…et pourtant on se ressemble tellement.
 
J’aimais beaucoup les deux séminaires organisés pour les volontaires. Déjà c’est nécessaire de se réunir pour parler et pour se rappeler ce que c’est d’être un volontaire, pour réviser ses attentes, ses buts, pour échanger des expériences avec d’autres, oser parler de ses problèmes et découvrir que tu n’es pas seul. Mais c’est aussi une rencontre d’un monde entier ! On était 25 de 15 pays différents ! Cela m’a fait un grand plaisir de faire la connaissance de toutes ces personnes. Je pense que le SVE c’est beaucoup plus qu’une expérience personnelle. Ce sont DES expériences personnelles qui unissent le monde !