Gloria (IT) : chez ADCEI

Pendant mon SVE au sein de ADCEI, j’ai eu la possibilité de connaître le fonctionnement des programmes européens Jeunesse en Action et Apprentissage toute au long de la vie, plus précisément les sous-actions Leonardo et Grundtvig, ainsi que le suivi et accompagnement des associations artistiques et culturelles de la région.

En particulier j’ai entrepris les activités suivantes :

  • recherche de logements pour les volontaires à l’accueil ;
  • communication et suivi des volontaires à l’envoi et à l’accueil ;
  • communication et renseignements à destination des candidats au projet ;
  • communication avec les organisations d’accueil de la région (PACA) et collaboration à la préparation de la réunion annuelle ;
  • collaboration à la préparation de dossiers Jeunesse en action (action 3.1formation et mise réseau)

J’ai reçu un bon soutien de la part de mon tuteur soit pour ce qui concerne les tâches propres à mon projet soit dans les démarches administratives. Je n’ai pas reçu un soutien linguistique car mon niveau de connaissance de la langue française était suffisant.

La responsable de mon soutien était Mlle Barbara Tranchida de Octobre à Février et, après son départ de la l’organisation, Mlle Giulia Profeta.

Mon organisation d’envoi était très présente et disponible pendant toute la durée de mon SVE. Ils m’ont contacté régulièrement par mail ou téléphone et ont toujours répondu très vite quand j’ai eu besoin de les contacter.

Je suis satisfaite du projet en sa totalité tant que j’ai demandé (et obtenu) un prolongement de trois mois. Les activités que j’ai réalisées étaient intéressantes et je pense que cette expérience m’aidera dans la recherche d’un travail.

A mon arrivée à Marseille j’ai été accueillie par une représentante de mon organisation de coordination qui m’a accompagnée à mon logement.

J’étais logée en colocation avec trois autres volontaires dans un grand appartement. Après deux mois j’ai déménagé dans un autre appartement plus proche de mon organisation d’accueil et au centre ville, toujours en colocation avec d’autres volontaires.

Mon tuteur était toujours très présent, on travaille dans le même bureau, et elle m’a accompagnée dans toutes les tâches quotidiennes et dans l’intégration dans la communauté locale.

J’ai amélioré l’expression écrite en français dans un contexte professionnel, j’ai acquis plus de confiance moi dans le domaine professionnel et social.

J’ai eu l’occasion de mieux connaître la région PACA et la ville de Marseille et de me faire des contacts dans le milieu culturel de la ville.

Je peux conseiller le SVE car il donne l’opportunité de faire une expérience de travail à l’étranger ce qui permet d’apprendre une langue étrangère et d’acquérir des compétences professionnelles.

Il est tout de même très important de contrôler la qualité du projet avant le départ et de s’assurer que l’organisation d’accueil est sérieuse et apte à suivre le volontaire.