Jessica (FR) : de Marseille à Villa Del Rio, l’aventure commence

Partir, tout quitter, et se retrouver au fin fond d’un village typiquement Andalou… Changer son mode de vie, sa façon de penser, découvrir une nouvelle culture, une nouvelle langue,…. Une expérience de vie qu’il aurait été dommage de laisser filer, et dont on se rappellera toujours.

1er Octobre, je retrouve Naïs à la gare Saint Charles, direction l’aéroport, et nous voilà partie à la découverte de l’Andalousie.

Déjà 2 mois ½ que je suis ici à Villa Del Rio, un petit village qui sans le laisser paraître, nous fait rêver chaque jour un peu plus.

Je ne vais malheureusement pas pouvoir tout vous raconter sur cette page alors je vais essayer d’écrire les moments qui, jusqu’à présent, ont marqué mon SVE et font que cette expérience est tout simplement merveilleuse.

L’arrivée en Espagne, premier moment marquant. Nous sommes arrivées par le Bus à Villa Del Rio. Notre propriétaire est venue nous chercher avec un ami à elle pour nous accompagner à l’appartement. Et c’est partie pour des embrassades à n’en plus finir… Et oui, une chose que l’on m’avait dite et qui s’avère être la réalité. Les gens ici sont très tactiles, et j’avoue que c’est assez surprenant au début. Et puis un jour, tu réalises que tu fais exactement pareil.

Le premier jour au village. Impressionnant. Où on est ? Un pays pourtant très proche du nôtre, mais malgré tout très différent.

A notre rythme français, fatiguées du voyage de la veille, on se lève doucement à midi, le temps de se préparer et l’heure de la visite du « Pueblo » a sonnée. En forme de banane, longeant le fleuve, entouré par les champs d’oliviers, de grande maisons, une architecture typique et sublime, mais… pas un chat à l’horizon. Un village fantôme. Enfin, on a vite fais connaissance avec la « siesta nacional ». En Espagne, en Andalousie, mais encore plus dans un petit village comme le nôtre, la vie s’arrête plus ou moins entre 14h et 18h. Un rythme à prendre !

A côté de ça, les gens sont supers. Très accueillants, chaleureux, toujours prêts à rendre service,… Le charme de la campagne espagnole. Il y a ici une ambiance complètement différente, une atmosphère festive, conviviale, et familiale en permanence. En dehors des horaires de sieste bien sûr, les gens se retrouvent tous dans les rues pour discuter, les enfants pour jouer au football au milieu de la rue,…

La culture de l’olive… Tout une histoire ici. Tout le monde travail ou a déjà travaillé au « campo » ou dans une « fabrica ». On a d’ailleurs eu l’occasion, forcément, d’en visiter une récemment. Je dirais que c’est assez impressionnant, et ce qui l’est encore plus, c’est la fierté des espagnols à nous enseigner tout ça. Beaucoup de personnes, plus ou moins proches, nous ont proposé de nous faire visiter leur entreprise, dans le secteur de « l’olive » ou du « bois en général ». 2 piliers majeurs de l’économie en Andalousie !

L’arrivée au Cemer, l’organisme qui nous accueille. C’est une école spécialisée dans la formation de personnes aux métiers de la menuiserie, tapisserie, design du meuble,… Je ne connaissais pas vraiment ce domaine, du coup j’apprends beaucoup ! L’entrée en matière c’est très bien passée, on a été accueillies avec beaucoup d’enthousiasme. On travail sur les outils de communications, la préparation d’évènements et en Janvier on va commencer à donner des cours aux élèves…En español por supuesto…Genial !

Et oui, à la fin de la semaine c’est noël…. La Navidad, los reyes magos, la loteria, tout est passé tellement vite depuis notre arrivée. On a quasiment fait la moitié ! Au début, on se disait que 6 mois c’était suffisant pour profiter de notre petit village, aujourd’hui on aimerait ne plus jamais repartir !

Pour ça, je souhaite à tout le monde de profiter à fond de ces expériences et opportunités qui nous sont offertes, car quoiqu’il puisse se passer, elles resteront toujours gravées dans nos souvenirs et nous permettent au quotidien d’évoluer et d’ouvrir notre esprit.

Deseo a todos una buena Navidad…. ¡Que la pasáis muy bien! Un beso.