Mirjana (SR) : un petit conseil soyez prêts à tout

Volontaire depuis 6 ans, après avoir fini mes études, j’ai eu envie de me lancer dans le nouveau, et le volontariat à long terme m’a paru comme une bonne idée : d’un côté un pays étranger, des nouveaux contacts, des nouvelles expériences, une indépendance promise et, de l’autre, la sureté et l’aide quoiqu’il m’arrive.
 
Dire que je n’avais pas peur serait un mensonge : malgré ma connaissance de la langue et des coutumes français, je comprenais peu de tout ce qu’il se passait autour de moi; j’ai eu mal à m’habituer au travail quotidien, à la vie dans une ville comme Marseille, quatre fois plus grande que ma ville natale, à un manque des connaissances, à la solitude innatendue et au plus grand malheur du XXIème siècle – le manque d’Internet dans l’appartement. Heureusement, la collocation avec une autre volontaire m’a aidé à supporter ce premier mois. Avec le temps (et l’Internet), j’ai trouvé un équilibre et appris comment profiter de ma situation. Le séminaire à l’arrivée m’a permis créer des conaissances et voir quelle est ma position par rapport aux autres. Et quand les premiers efforts au travail ont donné de bons résultats, j’étais sûre que mon choix n’était pas une erreur. Maintenant, je suis plus détendue et plus sure de mes comptences, je sais que pour chaque problème il y a une solution et je suis heureuse qu’il me reste encore quelque mois pour profiter du ciel bleu de Provence, de la mer et de la compagnie des nouveaux amis.
 
Pour tous ceux qui lisent les témoignages pour s’informer, comme d’ailleurs je l’avais fait il n’y a pas longtemps, un petit conseil – soyez prêts à tout ! Le SVE est pour les aventuriers, et si vous êtes un(e) de nous, vous ne serez pas déçu(e)s !