Rita (LB) : la Direction de la Culture et du Patrimoine du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur (FR)

J'ai fais un service volontaire européen à la Direction de la Culture et du Patrimoine du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, j'ai participé au montage d'un projet autour des dramaturgies arabes contemporaines avec Système Friche théâtre. Ma mission principale dans ce projet était la recherche des partenaires au Liban, Palestine et Egypte et de s'informer sur le programme Européen Bassin Maritime Méditerranée dans lequel le projet devrait être déposé. Par ailleurs je faisais le lien entre opérateurs culturels français et libanais et j'ai aussi essayé de promouvoir le SVE au Liban.

Les acquis

Au niveau personnel j'ai acquis des compétences de communication. Je suis devenue plus patiente, plus flexible et plus mature.

Sur le niveau professionnel, j'ai acquis beaucoup de compétences techniques dans le cadre de l'adminitsration culturelle et du montage de projets européens. J'ai aussi pris conscience des fonds existants pour la culture en méditerranée.

Grace à cette expérience, dès que je suis rentrée au Liban j'ai été embauchée par mon organisme d'envoi dans le domaine de l'administartion culturelle. En même temps, je vais en profiter de cette expérience pour mener mes propres projets artistiques (je suis comédienne) et peut être faire une compagnie de théâtre avec mes amis et monter des spectacles. J'aimerai bien approfondir mes compétences de gestion culturelle, qui est un métier rare au Liban, et je vais chercher à suivre des stages. Dans quelques années je vais essayer de continuer aussi ma formation artistique.

Sur le plan européen et international, j'ai une nouvelle compréhension de l'Europe, de l'histoire et développement de l'Union européenne, des politiques de voisinage, des stratégies de coopération internationales, de l'Union pour la Méditerranée... Autre que les rencontres professionnels et les lectures qui ont élargi ma vision, le fait que j'ai vécu avec cinq personnes de nationalités différentes, m'a permis d'avoir un panorama des cultures et des pays que je ne connaissais pas forcément et cela a apporté à ces personnes aussi un panorama de la culture libanaise qu'elles ne connaissaient pas du tout.

Sur le niveau des contacts, sur le plan professionnel, j'ai construit un réseau énorme en France, grace à mon séjour au sein du département de la culture dans une collectivité. Je vais garder ces contacts pour des futures collaborations possibles et pour continuer à fair le lien entre opérateurs francais et libanais.

Sur le plan personnel je garde des liens avec quelques amis.

Recommanderiez-vous le SVE à d'autres personnes ?

Je recommande le SVE à toute personne prête à se lancer dans une aventure qui pourra être très enrichissante. Si la personne tombe sur un bon projet, et si la structure d'accueil est vraiment consciente du statut du volontaire, la personne peut acquérir des compétences techniques, des contacts, une maturité, une expérience de vie qui aide au dévéloppement personnel et à l'ouverture de l'esprit.