Rym (FR) : au commencement

Bonjour a tous,

Je m'appelle Rym et je suis actuellement en Egypte pour mon SVE. Contrairement a beaucoup de gens, je ne me suis pas tournee vers le volontariat dans un but professionnel: Je travaille actuellement sur mes recherches en pathologie du langage dans le cadre de mes etudes et les resultats de mon experience ne me {jcomments on}parviendront pas avant plusieurs mois, j'ai donc decide de mettre ce temps a profit et de partir a l'aventure ;-D

Au depart, je voulais partir dans un pays germanophone pour perfectionner mon allemand et en meme temps. travailler dans une structure specialisee dans mon domaine d'etudes. J'ai donc commencer a chercher dans cet esprit la. C'est par une amie que j'ai decouvert l'ADCEI et plus particulierement Barbara Tranchida (Prononce TranKida: Question de vie ou de mort, lol). Elle m'a beaucoup appuye dans mes recherches, en tenant compte de mes passions dans la vie, en ne fermant aucunes portes.

Je lui avait dit que je consacrait mon temps libre a l'Art (Musees, expos, vernissages...), ainsi, lorsqu'une opportunite dans ce domaine s'est presentee, elle me l'a propose, bien que je ne cherchais pas dans ce secteur. Et elle avait raison, jamais je n'aurais pense pouvoir travailler dans ce domaine, dans la mesure ou mes connaissances etaient trop informelles (je n'ai jamais etudie l'Art dans une institution classique). C'est aussi ca le SVE, pouvoir ouvrir des portes que l'on croyait fermees :-)

De la, tout s'est passe tres vite, les mots se sont bouscules dans ma tete: Bibliotheque d'Alexandrie, Egypte, contrat, assurance, depart... Comme un reve qui se melange a des realites concretes. C'etait irreel. Et de toutes facons, rien de tout cela ne pouvait etre vrai. Comme si moi, j'allais partir vivre en Egypte, ce pays plein d'Histoire, detenteur de deux des sept merveilles du monde (Bien que le phare d'Alexandrie soit a jamais detruit), echanger mon bureau au centre d'appel contre un autre dans une allee de la Bibliotheca Alexandrina, vivre au soleil, passer mes week-ends au Caire comme on va au marche... A qui essayaient-ils de faire croire ca? Je ne suis pas si naive. En plus, au niveau administratif, on n'a quasiment rien a faire, ca me paraissait un peu trop facile. Alors docilement, je remplissais les documents, une signature par-ci par-la et voila tout le monde etait content, pour ma part, j'attendais. J'attendais cet instant ou tout redeviendrais logique, ou j'allais me reveiller pour m'apercevoir que tout ceci n'etais qu'un reve, mais quel reve!

Et puis un jour, j'ai recu mes billets d'avion... Une semaine apres, c'etait le grand depart! Une semaine pour tout preparer, dire au revoir a tout le monde, faire ma valise... Ainsi ce n'etait pas un reve? Mais comment y croire? Plutot que de me torturer l'esprit, j'ai fait la fete. Jours et nuits.On s'attendait tous a ce que je finisse par m'ecrier "poisson d'avril" mais nous etions en octobre. Nous etions perdus. Parmi mes proches, il y avait ceux a qui je n'avais rien dit jusqu'ici (pourquoi le faire puisque je ne partirai pas), ceux qui m'en voulaient et/ou etaient content pour moi... Entre crises, larmes et fous rires, je ne savais plus ou donner de la tete. Nous n'etions surs que d'une chose, nous allions beaucoup nous manquer.

La veille du depart, la France entiere etait en greve, la SNCF en tete, annoncait de fortes perturbations sur son reseau. Et s'il n'y avait pas de train pour aller jusqu'a l'aeroport? Oh non, pas si pres du but!

Le jour du depart, j'arrivais a la gare avec 3h d'avance, bien decidee a monter dans le premier train. Il faisait nuit et froid et j'etais epuisee, mais je l'ai eu mon train! Direction Charles de Gaulle. Apres une journee entiere dans les transports, train, aeroport, terminal, avion, me voila arrivee au Caire, je n'en revenais pas. Je fus frappee par une forte chaleur, l'euphorie? Aussi, mais surtout, les 37 degres qui m'attendaient a la sortie de l'avion.

J'abandonnais mon echarpe dans l'avion pour rejoindre le chauffeur qui me conduirait chez moi.

Voila j'etais a Alexandrie.

Ps: Desolee pour l'absence d'accents dans mes ecrits, clavier QWERTY oblige :-)