Silvia (IT) : dans la capitale européenne de la culture

Quand j'ai eu la réponse à ma demande de SVE à Marseille, j'ai été très enthousiaste d'avoir l'opportunité de travailler dans une ville qui est cette année l'une des deux capitales européennes de la culture. Je connaissais déjà un peu la France mais je n'avais jamais été dans le Sud et en particulier dans cette ville sur la Mer Méditerranée.
 
À mon arrivée par train, Giulia de ADCEI m'a accueillie et accompagnée à mon logement: c'était un studio dans une Résidence universitaire près de la gare: petit mais confortable et bien situé par rapport au centre ville. Le quartier entre la gare et le Vieux-port, nommé Belsunce, est très vivant et multiculturel: un trait typique de la ville de Marseille en général. De la résidence je pouvais arriver facilement à pied aux supermarchés, commerces, restos et cafés du centre ville. J'ai particuilièrement aimé les cafés du Cours Julien et de ses alentour, jusqu'à l'Église Réformée, mais il y en a plein d'autres à dècouvrir
 
En général, Marseille a une personnalité marquante et les marseillais sont très sympathiques et accueillants: il y a toujours moyen de parler et de plaisanter avec des gens partout.
 
J'ai suivi le séminaire de formation à l'arrivée pour les SVE à Chambon, un centre de séjour en plein air près d'Angoulême. J'ai bien aimé cette semaine de formation non seulement parce que l'endroit était très agréable, mais aussi parce que j'ai beaucoup appris sur le SVE et j'ai rencontré d'autres volontaires de différentes nationalités, non seulement européennes.
 
Mon projet SVE s'est déroulé auprès de l'Institut Culturel Italien, qui s'occupe, entre autres, de la diffusion de la culture italienne à l'étranger: j'ai pu collaborer activement à l'organisation de projets culturels et la chance a été en plus d'être là pendant l'année de Marseille Provence 2013, puisque les événements culturels avaient une importance toute particulière dans ce cadre.
 
Dans la ville et dans la région autour il y a aussi, en ce moment, plein d'événements culturels dont beaucoup sont gratuits et qui se déroulent aussi en plein air, grâce au beau temps de la saison. Pour un volontaire cela multiplie donc les opportunités de bien profiter de son séjour et de s'intégrer dans la vie de la communauté locale.
 
Je conseillerais à tous les jeunes de faire un SVE, même à ceux qui, comme moi, on déjà eu une expérience du genre Erasmus ou Leonardo, parce que c'est quelque chose d'encore différent par rapport aux autres programmes européens et c'est un projet unique à vivre.
 
Un détail: avant de partir, il faut bien  réfléchir si le budget qu'on vous offre sera suffisant pour vos exigences sur place, notamment si vous partez dans une grande ville comme Marseille, où la vie n'est pas très bon marché, surtout au début, quand on ne connaît pas encore les bons endroits où aller manger et faire les courses.
 
Découvrir la ville et ses secrets, c'est l'un des défis auxquels les SVE doivent faire face, mais c'est aussi très amusant!